Faut-il en finir avec la télévision?

Publié le par uneoudeuxchosesavousdire

null

 

Depuis le lancement de programmes spéciaux pour les bébés âgés de 6 mois à 3 ans, de nombreuses voix s'élèvent contre les arguments de ces chaînes soi-disant pédagogiques. Pédiatres, psychologues, pédagogues et même représentants du CSA s'insurgent contre cette nouvelle dérive et dénoncent les dangers du petit écran pour nos jeunes enfants. 

Ce mois-ci, le magazine Psycho et cerveau N° 43 publie un article qui condamne les effets délétères de la télévision.

Même s'il ne s'agit pas de priver totalement nos familles de télévision, il semble important de s'interroger sur la qualité voire la nécessité de regarder certains programmes.

 

 

 

Voici un extrait de ce qu'affirme l'auteur de l'article, Michel Desmurget, directeur de recherche à l’INSERM et membre du Centre de neurosciences cognitives à Lyon :

 

"De nombreuses études scientifiques ont démontré l’impact négatif de la télévision sur l’attention, la lecture, la créativité, le langage, le goût de l’effort et, bien sûr, la réussite scolaire. Ainsi, un enfant de huit ans n’ayant pas de télévision dans sa chambre a, par rapport à un enfant « identique » qui l’a, de bien meilleurs résultats en maths (+34 pour cent) et en français (+26 pour cent).

En pratique, les influences délétères du petit écran sont difficiles à repérer, car elles se manifestent souvent longtemps après. Si votre mère souffre de la maladie d’Alzheimer ou que votre fils échoue au bac, vous ne penserez pas forcément à incriminer la « petite heure » quotidienne qu’ils ont tous deux passée, des années auparavant devant leur téléviseur. Pourtant, cette innocente « petite heure » a potentiellement contribué de façon décisive à ces situations, comme l’ont montré nombre d’études récentes. Ainsi, chaque heure passée quotidiennement à regarder la télévision entre 40 et 60 ans accroît d’un tiers le risque d’avoir une maladie d’Alzheimer après 60 ans. De même, chaque heure de télévision entre 5 et 11 ans augmente de près de 40 pour cent la probabilité qu’un enfant devienne un adulte sans diplôme".

 

 

Pour en savoir plus

 

M. Desmurget, TV Lobotomie : la vérité scientifique sur les effets de la télévision, Max Milo, 2011.

 

S. Tisseron, les dangers de la télévision pour les bébés, Yapaka, 2008.

 Ce livre est téléchargeable grâce à ce lien : http://www.presences.online.fr/video/images/tisseronlivre.pdf

 

 

Publié dans Education

Commenter cet article

keisha 27/06/2011 15:50


Nous sommes bien d'accord! je vais me renseigner pour le livre de Tisseron